Le Vétéran

12 avril 2013

les batailles rangés du 18ème siècle. Quand on se battait face à face.

Classé sous armées — le vétéran @ 17 h 50 min

les batailles rangés du 18ème siècle. Quand on se battait face à face.Au 18ème siècle, la cavalerie et l’artillerie prirent une importance considérable pour leur utilités. Une bataille est une bataille rangés à partir du moment ou les combattants s’affrontent en rangs et restent groupés durant toute la bataille. A l’époque, on utilisait les formations en rangs serrés de façon à donner une meilleure puissance de tir tout en ayant une bonne épaisseur dans le rang (sous Frederic II, l’infanterie de ligne se battait sur trois ou quatre rangs). Cette épaisseur permettrai d’empêcher les infiltration lors des combats rapprochés. Ce fut aussi l’aube de deux types d’infanterie : l’infanterie de ligne et l’infanterie légère. L’infanterie de ligne tirait des feux de lignes en restant en rang de façon à garder une discipline pour faire un maximum de dégâts. L’infanterie légère doit agir en guérilla de façon à être plus mobile et dispersé (c’est pour cela que l’infanterie légère fut grandement recommandé pour les embuscades). La cavalerie sera elle aussi divisée en cavalerie lourde (cuirassiers, lanciers…) et en cavalerie légère (chasseurs à cheval, dragons, uhlans…). La cavalerie lourde aura pour mission d’enfoncer les rangs adverses pour créer une brèche. La cavalerie légère pourra harceler les rangs ennemis de loin (chasseurs) ou lancer des attaques brèves et rapides pour faire perdre le plus d’hommes à l’adversaire avant l’arrivé de l’infanterie (uhlans, dragons). L’artillerie sera elle aussi lourde et légère. L’artillerie lourde sera plus utilisé pour détruire des fortifications. L’artillerie légère sera utilisé dés le début des combats pour tirer sur des hommes. Plusieurs sortes de boulets seront créés pour diverses situations : les boulets normaux pour les cibles au loin, les shrapnels aussi mais avec plus de puissance, le boulet mitraille pour les cibles proches, et pour les batailles navales les boulets en chaines pour briser les mats.

8 mars 2013

les armées coalisés à Napoleon Bonaparte

Classé sous armées,Napoléon — le vétéran @ 18 h 47 min

les armées coalisés à Napoleon Bonaparte dans NapoléonLors de l’entrée en guerre de Napoléon Bonaparte, la coalition se compose de quatre pays: l’Autriche, l’Angleterre, la Prusse et la Russie. L’Autriche va essuyer les défaites, l’Angleterre va garder sa suprématie en mer, la Prusse ne va jouer que des rôles secondaires lors des batailles comme à Eylau ou à Waterloo ou ils vont intervenir en temps que renforts (sauf lors de la bataille de Leipzig ou les prussiens lutteront seuls contre les français) et la Russie essuiera les défaites mais auront raison des français lors de leur retraite hivernale. L’Autriche a des uniformes blancs à bouts de manches et à collet jaunes(ils ont le même uniforme qu’ils avaient lors de la révolution française), ils avaient des chapeaux cylindriques noirs et jaunes. L’Angleterre garda la couleur rouge pour les uniformes, un pantalon blanc et un chapeau avec casquette noir. Ormis des anglais dans l’armée anglaise, on retrouvent aussi des écossais, les fameux highlanders du quatre vingt douzième régiment, habillés de vestes rouges de chapeaux de fourrure noirs et des kilts verts. Les artilleurs sont bleus foncés avec un casque à crête de fourrure noir. Les prussiens adoptent la veste bleu foncé, le pantalon gris et le chapeau cylindrique noir et gris(les bouts de manches sont rouges. La cavalerie prussienne garda le tricorne. Les russes gardèrent la veste verte foncé du XVIIIème siècle, ils adoptèrent le pantalon blanc et ils adoptèrent un petit chapeau cylindrique(la moitié du chapeau français). Les artilleurs et certains cavaliers adoptèrent un casque de couleur bronze à crête de fer.

Mots-clés : ,

20 février 2013

la grande armée de Napoleon Bonaparte

Classé sous armées,Napoléon — le vétéran @ 17 h 04 min

la grande armée de Napoleon Bonaparte dans Napoléon images-17-150x150L’infanterie de ligne avait une culotte blanche, une veste bleu foncée, en dessous une chemise blanche et un haut chapeau cylindrique noir avec la cocarde française et l’aigle impériale. Les grenadiers avaient un pantalon blanc, une veste bleu foncée, une chemise blanche, un chapeau cylindrique noir et rouge. Les voltigeurs(soldats d’infanterie légère) étaient habillés comme les grenadiers mais ils avaient un chapeau cylindrique noir et jaune. Les chasseurs de l’infanterie légère avaient un pantalon bleu, une veste bleu, une chemise bleu et un chapeau cylindrique gris. Les artilleurs avaient des uniformes de la même couleur que ceux des grenadiers mais leurs pantalons et leurs chemises étaient bleus. Les chasseurs à cheval avaient des chapeaux noirs et le reste était vert. Les dragons avaient des uniformes verts et rouges avec des casques à crins noir. Les cuirassiers avaient une veste bleu, un pantalon bleu, une cuirasse et un casque. Les uhlans avaient une veste verte, une chemise bleu ciel, un pantalon vert et un casque à crins noirs. Les hussards avaient des chapeaux verts, rouges et jaunes,des vestes vertes, des chemises rouges et des pantalons verts. La garde impériale avait des culottes blanches, des chemises blanches, des vestes bleus foncées et des chapeaux à poils noirs. Dans la grande armée, il y avait aussi des régiments étrangers. Comme l’infanterie polonaise, habillée de pantalon bleus marines, de chemises jaunes, de vestes bleus marines et de chapkas jaunes. Les lanciers polonais avaient un pantalon bleu marine, une veste bleu marine, une chemise rouge et une chapka rouge.

Mots-clés :

19 février 2013

les armés sous Louis 15

Classé sous armées,guerre de 7 ans — le vétéran @ 17 h 29 min

les armés sous Louis 15 dans guerre de 7 ansLers soldats de Louis 15 adoptent de nouveaux uniformes pour tous les hommes. Les officiers sont rouges et bleus avec des bandelettes blanches et des chapeaux noirs et blancs et des culottes blanches, ils ont des lances comme arme et marque de supériorité. L’infanterie de ligne a un chapeau noir et blanc et tous l’uniforme est blanc (les régiments spéciaux se distinguent avec leurs drapeaux et la couleur de leurs collets). Les artilleurs sont rouges et bleus à culotte blanche et les soldats qui protègent l’artillerie ont des épaulettes. L’infanterie légère est verte foncée avec des chapeaux blancs et des culottes blanches. Les grenadiers avaient des vestons rouges et bleus foncés et des chapeaux grands et dégagés au niveau des yeux pour lancer les grenades. Les soldats de la garde sont bleus avec des bandelettes blanches, un collet rouge et des bous de manches rouges et une culotte rouge. Les dragons français ont de longues vestes bleus avec en dessous, un vêtement rouge et blanc, des bottes noirs et un bonnet rouge et bleu. Les cuirassiers ont en dessous de leur cuirasse, une veste bleu avec collet rouge et boues de manches rouges, une culotte blanche cachée par de longues bottes noirs et un tricorne noir. Certains pays de l’Est gardèrent certaines unités comme ils en adoptèrent. Le maréchal de Saxe, par exemple, pouvait compter dans ses rangs les uhlans ayant une ceinture rouge et un uniforme vert clair et un grand bonnet beige (les uhlans sont des cavaliers légers d’origine turc). Le maréchal de Saxe avait aussi des dragons à uniformes verts et rouges et avec un casque à crête noir. A l’étranger, les russes ont des uniformes verts à tricornes noirs et jaunes, les écossais ont des vêtements de toutes les couleurs, un béret bleu et ils sont armés d’épées et de boucliers. En Espagne, il existe toujours le régiment composé de wallons avec des uniformes bleus et rouges à bandelettes blanches et des chapeaux rouges et à fourrure noir et à culottes blanches. L’infanterie légère anglaise est habillé tous de rouge et de blanc avec un chapeau noir à plume blanche.

Mots-clés :

18 février 2013

les armées sous Louis 14

Classé sous armées,Louis XIV — le vétéran @ 10 h 04 min

les armées sous Louis 14 dans Louis XIVLes gardes du corps à pied de Louis 14 avaient un chapeau noir à cimier bleu et une veste brune à épaulettes vertes. Pour reconnaitre les officiers, ceux ci avaient des hallebardes. Les sergents étaient blancs et les officiers étaient bleus ou rouges à chapeaux noirs. Les caporaux avaient des chapeaux noirs et blancs et des uniformes bleus et rouges. Les régiments spéciaux virent le jour: les fusillers de Picardie, les fusillers du Roi, le régiment Carignan Sallières, le régiment Amiral de France…Les fusillers marins étaient gris à chapeau marron(l’infanterie, la cavalerie et l’artillerie avaient des tricornes). La garde française avait un tricorne noir et blanc et un uniforme bleu à épaulettes rouges et à bandelettes blanches. La garde suisse avait un uniforme rouge à bandelettes blanches et un tricorne noir et blanc. L’infanterie de ligne avait un chapeau jaune et noir et un uniforme blanc à bandelettes jaunes. Les dragons étaient bleus à chapeau de fourrure rouge et brun, les hussards(cavalerie légère) sont comme les dragons mais ils ont des fourrures en temps que cape. Les carabiniers ont un uniforme bleu et un chapeau noir. Les cuirassier a un uniforme et un chapeau bleu et rouge. A l’étranger, les officiers des dragons belges sont rouges à chapeau noir et rouge, la cavalerie de Hanovre est blanc et bleu à chapeau blanc, la cavalerie brandebourgeoise est blanche à chapeau noir, la cavalerie des gens d’armes allemands est bleu ciel à chapeau noir, la cavalerie d’Autriche Hongrie est grise à chapeau noir, la cavalerie de Sardaigne est verte à chapeau noir, les dragons anglais sont jaunes à chapeau de fourrure rouge. Les grenadiers prussiens sont bleu foncés et rouge à haut de forme noir et blanc, les soldats autrichiens hongrois sont gris à chapeau marron foncé, l’infanterie allemande est bleu à chapeau noir, les suédois sont vert et rouge, le grenadier anglais est rouge et jaune à chapeau marron et rouge.

Mots-clés :

les armées de la Renaissance(2)

Classé sous armées,Renaissance — le vétéran @ 9 h 36 min

les armées de la Renaissance(2) dans RenaissanceA la Renaissance, plusieurs peuples s’affirmèrent en déclarant leur indépendance. Il y eut les belges, par exemple, qui vendaient leurs services à des pays étrangers(il y eut des dragons, cavaliers légers armés de sabres et de fusils, belges au service de l’ Autriche). au 17ème siècle, le cuirassier naquis ainsi que le peuple flamand et wallon. Le cuirassier est un cavalier qui, comme son nom l’indique, porte une cuirasse, un sabre ainsi qu’un casque. A l’inverse de cela, les cuirassiers flamands ont le corps recouvert d’armures(hormis les bottes). la cavalerie est toujours utilisée au 17ème siècle; les hommes d’armes hollandais et les lanciers belges utilisaient la lance de cavalerie comme arme offensive tel une cavalerie lourde. Le royaume d’Espagne engageait des arquebusiers et cuirassiers belges vêtus de jaunes et de rouges. L’Espagne engageait aussi des arquebusiers wallons vêtus de bleus, de jaunes et de rouges. Les piquiers ont une cuirasse et un casque parfois orné de plumes colorées, ainsi que la pique et l’épée. En Angleterre, Cromwell se rebelle. Sa cavalerie « ironsides »(cotes de fer)porte une cuirasse et un casque avec une grille protégeant le visage, ainsi qu’une épée. Les dragons de Cromwell portent un chapeau, un sabre et un pistolet. La cavalerie royaliste porte toujours le heaume. les arquebusiers se firent des uniformes différents:les mousquetaires du roi français sont bleus avec un chapeau noir, les mousquetaires du cardinal sont rouges et bleu ciel avec un chapeau marron clair, les royalistes anglais sont jaunes et gris avec un chapeau marron clair, les écossais sont verts avec un bonnet bleu et rouge, les wallons sont bleus et rouges avec un casque de fer, les flamands sont blancs et bleus avec un chapeau gris et bleu, les wallon au service de l’Espagne sont rouges et bleus avec un chapeau marron, les français sont verts et gris avec un chapeau vert et les hollandais sont bleus et oranges avec un chapeau brun.

 

16 février 2013

les armées de la Renaissance

Classé sous armées,Renaissance — le vétéran @ 21 h 16 min

A la Renaissance, l’infanterie s’équipe tel un chevalier(heaume, armure…). Suite à l’essor considérable de la cavalerie à la Renaissance, on reinsert les piquiers dans les armées et on voit apparaitre de véritables régiments d’arquebusiers(soldat armé de l’arquebuse, un gros fusil). On voit aussi apparaitre des mercenaires allemands maniant des arquebuses et des épées plus grandes qu’eux: les lansquenets(les lansquenets armées de l’arquebuse avait une double solde).L’arme d’hast est encore utilisée pour les gardes royales. La cavalerie, elle, n’utilise plus trop l’épée. Ne comptant que sur la force offensive, on arme les cavaliers de grandes lances de joutes mortelles pour faire un désastre dans les rangs adverses. En Russie, il y a encore des corps de sterlitz(soldats russes armées de haches style danoise). Bien que cela soit surprenant, le roi Charles Quint a encore des escadrons d’archers à cheval.

Mots-clés :

les hordes mongols

Classé sous armées,Médiévale — le vétéran @ 20 h 51 min

L’essor de l’armée mongol est dut à Gengis Khan. Ses habiles cavaliers étaient armés à la japonaise avec la même armure que les japonais et les même arcs, sinon ils avaient la lance à crochet(genre de harpon). Parfois les chevaux étaient caparaçonés avec des armures japonaises. Le peuple mongol fut fondé sur sa cavalerie et le peuple mongol avait beaucoup de chevaux( il y avait environ dix huit chevaux par cavalier). Avec de tels moyens et un telle technologie, les mongols n’eurent aucun mal à bâtir un empire s’étendant des cotes chinoises jusqu’aux portes de l’Europe

Mots-clés : , ,

les soldats japonais du 12ème siècle

Classé sous armées,Médiévale — le vétéran @ 20 h 40 min

Les samouraïs sont nés à l’antiquité au Japon. Leurs armes principes sont les katanas(grands sabres japonais) et l’arc qui mesurait parfois plus de deux mètres. Les samouraïs étaient un peu des chevaliers japonais. Dans leurs rangs, on pouvait trouver les kamikazes(traduction:vent divin). Le samouraï était aussi accompagné de moines guerriers. Ils avaient un tachi( petit katana), un naginata(longue lance avec une lame de katana au bout), un collier de prière, un grand foulard blanc et des getas(grandes tondues en bois).

Mots-clés :

les armées du 15ème siècle et les armes à feu

Classé sous armées,Renaissance — le vétéran @ 17 h 22 min

Au quinzième siècle, la cavalerie devient de moins utiles faces aux nouvelles armes de la guerre de Cent Ans. L’arc anglais, mesurant 2 mètres, détrôna la cavalerie à Crécy et à Azincourt. On voit de nouveaux casques arriver: la salade(casque avec une protection pour les yeux et une vaste protection pour la nuque). On voit aussi de nouvelles troupes apparaitrent: les cranequiniers(soldats équipés de l’arbalète à cric), ou les coulevriniers(soldats armés de la couleuvrine, un petit canon à main) que l’on verra aussi à cheval. L’arrivé de l’artillerie légère facilita les sièges. On inventa aussi le marteau hache(longue hache avec un coté marteau, un coté hache) et la plommée(arme d’hast, sorte de gros maillet de plomb).

Mots-clés :
123

Pato001 |
MESSARA |
Le génocide arménien, génoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitevoyageuseornormeetann...
| Soarthpaued
| Mmoggg RPG GOLD