Le Vétéran

  • Accueil
  • > La Guerre d'Indépendance américaine

20 février 2013

la guerre d’indépendance des Etats Unis

Classé sous La Guerre d'Indépendance américaine — le vétéran @ 10 h 49 min

la guerre d'indépendance des Etats Unis dans La Guerre d'Indépendance américaine images-18-150x150Lors de la déclaration d’indépendance des treize colonies américaines à Philadelphie, les troupes américaines régulières avaient une veste bleu foncée, en dessous un veston rouge, une culotte blanche et un tricorne noir. Hormis les troupes régulières, il y avait les miliciens et les irréguliers. Chaque ville et village avait sa propre milice, celle ci portait des vêtements civils. Les premières batailles, si on peut parler de « batailles », se déroulèrent à Lexington ou neuf cents soldats britanniques se rendirent à pied depuis Boston pour arrêter les chefs des rebelles et saisir leurs armes fournit par l’armée française. A Lexington, la milice est prévenu par Paul Revry celui ci avertit les autres villes alentours. Le dix sept Avril 1775, a cinq heures du matin, soixante miliciens commandés par le fermier John Parker font face à neuf cents « tuniques rouges »(nom donné à l’infanterie britannique)bien armés et très expérimentés sur le terrain à découvert. Le plus incroyable pour les historiens, c’est que chez les rebelles, on trouve des afros-américains libres mais aussi des esclaves. « Ne tirez pas, sauf si on vous tire dessus » dit John Parker à ses hommes, mais un coup de feu retentit. Personne ne sait aujourd’hui qui a tiré en premier, mais ce qui est sur, c’est que les britanniques réagirent immédiatement après le tir. Les tuniques rouges mettent en joue,(à l’époque, voir les tuniques rouges manoeuvrer était tout à fait spectaculaire, car leur discipline et leur organisation sur le champ de bataille n’égalait aucune autre armée) et tirent. Les rebelles en sous nombre sont dominés. Les tuniques rouges chargèrent et mirent les rebelles en fuite. Il y eut huit rebelles tués et dix blessés. A Concorde, les britanniques cherchent les armes des rebelles, leurs donnant plus de temps pour se préparer. Déjà plus d’un millier d’hommes sont arrivés des villages alentours et sont arrivé aussi les survivants de Lexington, dont John Parker. les britanniques rentrent à Boston, et se font surprendre de flanc par les rebelles. Lorsque les tuniques rouges se défendirent, le chef de la milice Isaac Davis tombe, mais cela ne fait qu’endurcir les rebelles et les britanniques doivent se replier. Après ça, George Washington prend le commandement des armées. Les américains commandés par Daniel Morgan réussissent à défaire les britanniques du général Burgoyl à Saratoga avec une nouvelle tactique de combat: la guérilla. Pendant ce temps, les 14000 hommes de Washington subissent une épidémie de variole à Valley Forge puis ses miliciens se font entrainés par le général prussien Von Stebel qui leur enseigne l’art de la guerre en Europe. A Yorktown, 9000 soldats britanniques sont piégés entre 8000 soldats américains sur terre, et une flotte française sur mer. Grace à leurs baïonnettes, les rebelles réussissent à retourner les canons anglais sur leurs anciens propriétaires, c’est une victoire.

Mots-clés : ,

Pato001 |
MESSARA |
Le génocide arménien, génoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitevoyageuseornormeetann...
| Soarthpaued
| Mmoggg RPG GOLD