Le Vétéran

23 août 2014

La bataille de Quadesh.

Classé sous Antiquité,batailles — le vétéran @ 13 h 01 min

En 1285 avant J.C, le pharaon Ramsès II dispute le contrôle de la Syrie avec les hittites, un peuple qui contrôle l’Anatolie du nord jusqu’au sud de la Syrie. A cet effet, Ramsès II organise une expédition pour prendre la ville de Qadesh, alors sous contrôle hittite. L’autre objectif de la campagne est de renforcer la présence égyptienne sur les cotes palestiniennes, afin de donner le soutien logistique de l’opération. Sans ça, le trajet de 680 km aurait été impossible. L’armée de Ramsès II aligne 20 000 répartie en 4 divisions : Amon, Ré, Ptah et Seth. On peut aussi compté des pirates syriens vaincus par Ramsès et introduit dans son armée comme mercenaires. Les hittites ont une armée de 17 000 hommes et de 3000 chars de guerres, commandé par le roi Mouwatalli II. Une fois en Palestine, le pharaon reçoit des renforts par la cote, puis traverse la vallée de Beqaa au nord du Liban, pour atteindre Qadesh. Une fois arrivé, l’armée égyptienne prend position sur les collines. La division Ré s’installe le long de l’Oronte (fleuve), et celle de Ptah dans la forêt de Rabaoui. Les divisions d’Amon et Seth sont au nord de la ville. Le lendemain, Ramsès et son armée traverse l’Oronte. A Shabtouna, deux nomades locaux, qui sont en fait des espions hittites, leurs disent que l’armée hittite est loin d’ici. Ramsès s’en tient à ces informations et progresse, alors les hittites sont cachés à environ 3 km de Qadesh. En fin de journée, Amon installe un camp, Ré franchit l’Oronte, suivi par Ptah et Seth éloignés les uns des autres. Le jour suivant, Ré capture deux éclaireurs hittites, qui après avoir été questionné, avouent que l’armée hittite est tout près.  En effet, les hittites viennent de masser une force de 2500 chars au sud, placée sous le commandement du frère du roi, prêtes à attaqué le flanc droit de la division Ré. Celle-ci disloqué, les fantassins égyptiens se débandent. Les chars gagnent à la hâte le camp d’Amon pour protéger le pharaon. Les chars attaquent le camp sur trois axes : les premiers chars sont neutralisés par la garde de Ramsès, mais finit par s’effondrer. Les chars égyptiens abandonnent la division Amon en se réfugiant au nord. Les hittites se retirent pour voir comment évolua la situation, au lieu d’encercler le camp. C’est une première erreur. La seconde est de laisser les équipages de chars abandonner leurs véhicules pour le pillage. Ils sont alors massacrés par une unité d’infanterie lourde cananéenne. Ramsès lance un assaut sur le front hittite qui assiège le camp au nord est. L’attaque réussit, et arrivent les restes de la division Ré, et la division Ptah. Le roi Mouwatalli lance un millier de chars prendre Ramsès à revers, mais la division Ptah fait échouer la manoeuvre. Les égyptiens finissent par chasser les hittites sur l’Oronte. L’erreur de Mouwatalli fut de garder son infanterie intacte derrière les murs de Qadesh. Les pertes hittites furent sévères.

Qadesh

Laisser un commentaire

Pato001 |
MESSARA |
Le génocide arménien, génoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitevoyageuseornormeetann...
| Soarthpaued
| Mmoggg RPG GOLD