Le Vétéran

23 août 2014

La bataille de Cannes

Classé sous Antiquité,batailles — le vétéran @ 17 h 05 min

Alors défait par les romains durant la première guerre punique, Carthage s’est lancée en Espagne dans une expansion progressive jusqu’à l’Ebre, pour faire échouer Rome dans le contrôle de la Méditerranée occidentale. Le commandement de l’armée revient en 221 avant J.C au fils de Hamilcar, Hannibal Barca. En 220 avant J.C, Carthage s’empare de Sagonte, ville allié de Rome qui doit entrer en guerre. La deuxième guerre punique à commençait. Un corps expéditionnaire carthaginois par d’Espagne en 218 avant J.C. Ce dernier est fort d’environ 40 000 fantassins, 10 000 cavaliers et moins de 100 éléphants. Après plus de trois mois de marche, Hannibal arrive en Italie, avec 26 000 soldats et 37 éléphants, le reste du corps probablement perdu durant la traversée des Alpes. Les carthaginois sont bientôt rejoints par les gaulois de Cisalpine, qui supporte mal le joug romain. Les légions romaines tentèrent d’arrêter la progression d’Hannibal, mais ils furent défaits par trois fois : sur le Tessin, à Trébie, et au lac Trasimène. Hannibal et son armée dépasse Rome, son but étant de mobiliser les populations italiques en sa faveur. Il poursuit sa route vers l’Adriatique, surveillé par quatre légions commandés par Fabius Maximus Cunctator. En 216 avant J.C, les carthaginois sont rattrapés par les consuls romains Terentius Varron et Paul Emile, à la tête 76 000 hommes ( 55 000 d’infanterie lourde, 15 000 d’infanterie légère et 6000 cavaliers), contre 50 000 hommes d’Hannibal qui a trouvé des renforts chez les peuples italiques libérés des romains ( 28 500 d’infanterie lourde, 11 500 d’infanterie légère et 10 000 cavaliers). Les deux armées placent leur cavalerie aux ailes et l’infanterie au centre, sur un espace bordé d’un petit fleuve. La cavalerie romaine est moins forte sur l’aile droite que sur l’aile gauche. Hannibal lance alors 6000 de ses cavaliers numides armés de javelots contre les 2000 cavaliers de Paul Emile qui sont rapidement enveloppés et exterminés. Les numides font alors un contournement rapide et prennent à revers la cavalerie de l’aile gauche, commandé par Varron. La cavalerie de l’aile gauche subit le même sort que celle de l’aile droite. Varron s’enfuit, laissant l’armée romaine sans cavalerie. Pendant ce temps, l’infanterie romaine semble prendre le dessus au centre sur l’infanterie carthaginoise. Le centre carthaginois est composé de gaulois et de libyens, mais derrière des replis de terrain, il y a de l’infanterie lourde africaine. Quand les romains enfoncèrent le centre, ils étaient épuisés par les heures de combat qu’ils avaient endurés. Hannibal lança alors des deux cotés son infanterie lourde contre les romains, alors en ordre trop degrés pour se mettre en position défensive. Encerclés, les romains furent massacrés. Les romains déplorèrent 52 000 morts et 19 300 prisonniers, contre 5700 coté carthaginois. Hannibal espère que cette défaite découragera les romains et leurs alliés. Les carthaginois vont rester encore treize ans sur le sol italien.

cannes

Laisser un commentaire

Pato001 |
MESSARA |
Le génocide arménien, génoc... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitevoyageuseornormeetann...
| Soarthpaued
| Mmoggg RPG GOLD